144 775 nouvelles auto-entreprises en 2014

L’Insee vient de livrer les chiffres de la création d’entreprise pour le mois de juin. Ils sont stables, notamment grâce au maintien du nombre d’adhésions au statut d’auto-entrepreneur. Leur part dans les statistiques globales s’affiche même en hausse sur le premier semestre 2014.

Après une longue période de doute suscitée par l’annonce d’une réforme, le statut d’auto-entrepreneur continue de faire recette. Pas en terme de chiffres d’affaires (un peu moins de la moitié des auto-entrepreneurs en réalise un), mais en nombre d’adhésions. On est loin de l’euphorie des années 2009 et 2010, mais, après un passage à vide en 2012 et 2013, le statut semble avoir atteint, aujourd’hui son rythme de croisière.

Sur les six premiers mois de l’année 2014, 144 775 candidats à la création ont opté pour ce statut individuel qui simplifie au maximum les démarches administratives et accorde des facilités fiscales. En moyenne, 20 à 25 000 auto-entreprises voient le jour chaque mois. Avec un bilan de 144 775 inscriptions depuis le début de l’année, le statut fait un peu mieux qu’en 2013 (143 871 sur le premier semestre).

Le soutien aux entreprises, première source de créations

En juin, il représente encore plus de la moitié des créations (50,8%). Près de 30% des entreprises immatriculées sont des « sociétés » et 19% des entreprises individuelles classiques. Le mois dernier, 45 434 nouvelles activités se sont déclarées, dont 22 532 sous la forme d’auto-entreprises dont lesmodalités n’ont finalement pas été modifiées par la réforme de 2014.

Le soutien aux entreprises reste le métier qui attire le plus d’entrepreneurs (9784 créations en juin). Suivent le commerce et la réparation automobile (8 872), la construction (6 403), l’enseignement, la santé et l’action sociale (5 200) et les services aux ménages (4 530).

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).