Faillites : la situation des micro-entreprises s’améliore

Les statistiques du cabinet Altares traduisent une baisse sensible des dépôts de bilan au cours du deuxième trimestre 2017, y compris pour les TPE.

justice
A en croire les dernières tendances observées par Altares, la courbe des défaillances d’entreprise s’est bel et bien inversée, marquant la fin (au oins provisoire) d’une dégradation quasi-continue qui s’est étalé sur près de dix ans.
Le rapport diffusé par le cabinet-comptable a comptabilisé 12 925 procédures de liquidation, redressement ou sauvegarde au deuxième trimestre 2017, un chiffre en baisse de -7,8% par rapport à la période précédente janvier-mars. A cette époque, les statistiques de la défaillance avaient déjà atteint un point bas depuis 2008, à moins de 16 000 dépôts de bilan sur une période de trois mois.

La restauration va mieux

La nouveauté, c’est que l’embellie profite également aux toutes petites structures, qui restaient jusqu’à récemment les plus exposées aux aléas de la conjoncture économique : pour les micro-entreprises de moins de trois salariés, le nombre de faillites recule de -6,7%. l’amélioration est plus nette encore pour les TPE de trois à dix salariés (-10%). La courbe poursuit sa baisse également pour les petites entreprises de moins de 50 salariés (-13%) et les PME qui compte un effectif compris en 50 à 99 personnes (-34%).
Cette spirale positive concerne le secteur de la construction (avec un recul de 17% des défaillances) et le secteur de la restauration qui confirme son redressement (-9%). Le contexte reste en revanche compliqué les chiffres pour le milieu agricole (+19%), avec un pic inquiétant dans les activités d’élevage (+55%).

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).