Selon Fabius, le « travail dominical » serait bon pour le tourisme

Le ministre des Affaires Etrangères et du Tourisme Laurent Fabius souhaite autoriser les ouvertures des magasins le dimanche afin de renforcer l’attractivité de la France.

L’assouplissement du travail dominical fait doucement son chemin dans les arcanes du pouvoir socialiste. Laurent Fabius, un éléphant de l’ère Mitterrand, s’est dit favorable, ce matin, à l’instauration de nouvelles règles autorisant les ouvertures de magasins le dimanche afin de relancer le tourisme.

Le Ministre des Affaires Etrangères, qui a également sous sa coupe les Comptes Extérieurs et le Tourisme, estime qu’une telle mesure serait un nouveau moteur pour l’économie française : « quand un touriste arrive le dimanche et qu’il se présente devant un magasin fermé, il  ne va pas revenir le jeudi » argumente Laurent Fabius qui rappelle que les métiers liés au tourisme « représentent 7% de l’emploi, avec des marges de progression considérables ».

Un tiers des salariés favorable au travail dominical ?

C’est ce qu’il a dit ce matin à plusieurs professionnels du secteur, leur assurant qu’il s’occupera de ce dossier avec Bercy, et son nouveau n°1 Arnaud Montebourg. Cette déclaration ministérielle s’inscrit dans la tonalité d’un sondage OpinionWay paru ce jour même et selon lequel un tiers des salariés seraient prêts à « travailler occasionnellement le dimanche pour améliorer leurs revenus, à condition d’être payés le double ».

Rappelons que l’actuelle réglementation encadrant le travail dominical va prochainement faire l’objet d’une refonte juridique : actuellement la Loi interdit les ouvertures commerciales le dimanche, sauf pour certaines activités et les zones géographiques les plus exposées à un gros flux de consommation, notamment lié au tourisme.

En décembre dernier, le gouvernement a promulgué un décret autorisant les enseignes de bricolage à ouvrir le dimanche, dans l’attente d’une clarification du cadre réglementaire.

Post author